Certaines la démonisent, d’autres la banalisent.

Certaines en ont peur, d’autres l’espèrent.

Certaines la voudraient au plus vite, d’autres le plus tard possible.

J’ai envie de vous parler de ce que je pense de cette fameuse péridurale. Pas en termes techniques, ni en termes de risques. Seulement ma position en tant que doula.

Suis-je pour ou contre? Aucune de ces réponses! Bien sûr, il y a des risques à cette intervention médicale et évidemment, il y a tellement de bénéfices à un accouchement naturel que je mentirais si je disais que cela m’importe peu. Je crois fermement que la grande majorité des femmes peuvent accoucher sans avoir recours à cette méthode, mais seulement si on leur en laisse la chance, si elles sont bien préparées, bien accompagnées et confiantes. Mais je sais également que bien utilisée, au moment opportun, la péridurale peut aider la femme en travail. Elle peut devenir un outil fort utile dans certaines situations. Voici quelques exemples : le travail se prolonge excessivement et la fatigue prend toute la place (et là, je ne parle pas de quelques heures de contractions et de fatigue normale!), la maman demeure très tendue malgré les différentes techniques de détente proposées, le travail stagne pour une raison « X » et il est nécessaire d’intervenir…

J’ai vu des accouchements avec péridurale qui se sont magnifiquement bien déroulés, d’autres qui se sont malheureusement moins bien terminés. On ne le sait jamais, personne ne peut prédire l’avenir.

Ce n’est ni banal, ni grave d’utiliser cette méthode pour calmer la douleur.

Ce n’est pas un échec, ni un signe que votre corps n’y arrive pas seul.

Ce n’est pas non plus la première solution à envisager lorsque la douleur devient intense (loin de là!), ni une solution miraculeuse à tous les maux (vraiment pas!).

C’est plutôt une option parmi plusieurs, qui se doit de ne pas être prise à la légère, qui doit être utilisée intelligemment si nécessaire et qui ne doit surtout pas être demandée lors d’un moment de panique ou de peur. J’ai remarqué que les femmes qui demandent une péridurale sous le coup des émotions sont souvent déçues de leur décision et ont des regrets, tandis qu’une femme qui a une réelle impression d’être allée au bout de ce qu’elle pouvait donner, qui décide d’utiliser ce moyen parce qu’elle sait qu’elle a TOUT essayé, vivra beaucoup mieux avec ce choix et sera fière d’elle.

Et pour celles qui se demandent s’il est utile d’avoir une accompagnante à la naissance même si vous prévoyez demander une péridurale, la réponse est OUI! Parce que je respecte votre décision à 100% lorsqu’elle est prise de façon éclairée et dans le calme, parce qu’il y a des phases à traverser avant de pouvoir avoir une péridurale et parce qu’une fois gelée, vous pouvez, dans la majorité des cas, continuer de vous mobiliser pour aider votre bébé. Aussi, parce qu’il arrive qu’une femme, même si elle est certaine d’utiliser ce moyen, n’ait pas le temps de le demander, ne gèle pas bien (ou pas du tout) ou change d’idée en cours de route. Également, parce que je juge essentiel de faire un max d’efforts avant de demander une péri, pour s’assurer le plus possible que bébé soit positionné favorablement et idéalement très proche de la sortie.

Alors voilà. Pour toutes ces raisons, je ne suis ni pour, ni contre.

Je suis avec la maman. Point.

Share This